Toscane (du 2 au 10 mars 2007)

Page sur Sienne Page sur Florence Page sur Pise Page sur La Toscane

Siena

De Paestum au sud de l'Italie, nous allons directement à Sienne en pleine Toscane en passant par "Go" et piochons au passage une carte "Caisse commune" sur laquelle on nous oblige de payer la taxe de luxe de 30$ (l'autoroute A1 à péage qui traverse l'Italie), mais cela en vaut largement la peine.  J'ai l'impression d'avoir changé de pays en 400 km.  De l'Italie blême, morne et, n'ayons pas peur des mots, carrément laide, nous sommes passés à une région qui m'insuffle une bouffée d'oxygène.  C'était donc vrai, l'Italie peut être belle, ouf !  J'ai carrément l'impression de finalement arriver en Italie après avoir fait un détour par la carrière Miron (en faisait bien sûr exception des visites de Pompéi, du Vésuve et du site archéologique de Paestum).

Les paysages de la Toscane nous ont tout de suite frappés.  Les vallées, les vignobles, les champs d'oliviers et les villages perchés en haut de petites buttes où s'agglutinent des maisons qui semblent tout droit sorties du Moyen-Âge.  Nous sommes l'hiver, mais tout est quand même vert et tout est beau.  On dirait que les gens du Nord ont un sens de l'esthétisme qui fait défaut à leurs compatriotes du Sud.

Nous nous installons dans la moyenâgeuse Sienne à 50 km au sud de Florence.  C'est une ville magnifique dont le centre est pratiquement toute piétonnière (quel bonheur).   Nous avons trouvé un extraordinaire appartement (vraiment grand avec deux salles de bain !) à 65 euros la nuit.  Nous sommes à 10 minutes de marche du centre, ce qui est super, et nous permet donc de laisser la voiture à la maison pour aller visiter la ville piétonne.

Les remparts de la forteresse de Médicis à Sienne

À l'intérieur de l'église San Domenico, construite au Moyen-Âge, avec son toit en bois.

Vue de Sienne de l'église San Domenico, on voit le beffroi de la piazza d'il Campo au loin

Piazza d'Il Campo à Sienne

La photo du jour

 À la fontaine de Gaïa

Palais de Saracini à Sienne

  Chien chien près de la fontaine de Gaïa

 

La cathédrale du Duomo à Sienne, en pleine cure de rajeunissement comme en témoigne la grue et l'échafaudage.

L'intérieur est extraordinaire, beaucoup plus impressionnant que le Duomo de Florence.

Le moderne et l'ancien, forteresse des Salimbeni et Ferrari

 

La magnifique chaire de Nicola et Giovanni Pisano à l'intérieur de la cathédrale (Duomo) de Sienne.  Les colonnes reposent sur le dos de lions dévorant leur proie, symbole du curé devant ses agneaux ?

Un des deux orgues de la cathédrale de Sienne, notez la série de trompettes qui sort du balcon et qui fait partie de l'instrument.  J'aurais aimé entendre ça.

Majestueux plafond de la bibliothèque de la cathédrale de Sienne

 

Le charme de Sienne est indiscutable.  Quelle joie que les rues soient piétonnes.

 

 

 

Colonnes intérieures de la magnifique cathédrale de Sienne

Après les beautés du Moyen-Âge, voici le côté sombre de cette période au musée des tortures  (Table d'écartèlement où les condamnés pouvaient "grandir" de 30 centimètres en quelques heures... avant de mourir)

 

La dame de fer, non, non, pas celle en rouge, l'autre...  Un sarcophage rempli de clous.  Même les fakirs n'y  feraient pas long feu.

La hache du bourreau, assez grande et lourde pour couper le cou d'un coup !