Sud de la France (du 1er au 7 avril 2007)

Courses Camarguaises Grotte de Clamouse Manade à Maillane Abbaye de FontFroide
Carcassonne Mondial des vents    

Courses Camarguaises à Arles

Deuxième visite d'Arles, dimanche 1er avril, mais cette fois dans un but bien précis, assister aux courses Camarguaises qui ont lieu dans l'arène romaine.  Contrairement à la corrida espagnole, il n'y a pas de mise à mort dans les courses Camarguaises et le "jeu" est bien différent.  Une dizaine de "raseteurs" assistés de leur "pointeur", tout de blanc vêtus, ont pour périlleuse mission d'attraper au vol les "attributs" (cocarde, glands et ficelles) attachés sur les cornes du taureau.  Les "raseteurs" sont en compétition les uns contre les autres et tentent de décrocher le plus d'attributs possible pour marquer des points et récolter des sous (il y a enchère pendant la course et la valeur des attributs augmente, ce qui pousse les raseteurs à affronter le taureau jusqu'à la fin).  Une course dure 15 minutes, après quoi, le taureau retraite au vestiaire et a fini sa journée de travail. Il y a six courses Camarguaises de 15 minutes lors de l'événement, donc six taureaux différents qui, à l'instar des "raseteurs", sont notés et participent au classement du meilleur taureau de l'année (les deux meilleurs de 2005 et 2006 se produisaient lors de l'événement auquel nous avons assisté).  Il est vrai que certains taureaux cognent dur sur les bandes et peuvent s'égratigner un peu, mais les blessures et écorchures sont plus nombreuses chez les raseteurs.  Pour ceux que cette pratique scandalise, sachez que contrairement aux bovins élevés pour la viande, les taureaux des courses Camarguaises sont des "rois", sont soignés, vivent vieux et sont laissés en liberté dans les champs pour qu'ils restent le plus "sauvages" possible.  Le seul élément plate pour eux, ils ont été castrés.  Mine de rien les taureaux connaissent le jeu et cela paraît.  Ils savent où se placer dans l'arène et semblent conscients de jouer à un jeu bien établi.  À preuve, à la fin des 15 minutes, lorsque la sonnerie se fait entendre et la porte du toril s'ouvre, le taureau arrête d'être agressif tout à coup et se met à trottiner sagement vers la sortie, pratiquement en saluant les spectateurs.

Front row seats for the event is what you get when you wait 1 hour in line...

Il a beau être castré, ses cornes sont bien pointues.

Strategy number one for le "raseteur" : RUN !

Le taureau est sûr de passer la nuit dans son champ, quant au "raseteur" est-ce son lit où celui de l'hôpital qui l'attend ?

Seule issue possible pour le raseteur, sauter par dessus les bandes. Strategy number two for the "raseteur" : JUMP !

Main strategy for the bull : CHARGE !

Bullying in the playground seems o.k. for those white jumping jacks

"Zamboni" time dans l'arène des courses Camarguaises

"What a job, I knew I shouldn't have quit school"

Certains spectateurs sont trop près de l'action, même à leur goût.

 

Un spectateur téméraire saute carrément dans l'action...  ben non, grand-maman, c'est juste une blague, tu peux continuer à respirer...

Il arrive que le taureau passe par dessus la bande lui aussi, ils ont le sens du spectacle ces taureaux.

Tasse-toi d' là Mononcle... joining the fans to avoid bum puncture...

On était vraiment bien placés pour apprécier pleinement le spectacle.

Taureau acrobate franchissant la bande sous les yeux d'un raseteur peu rassuré.

Clip de la course Camarguaise

Cliquez .

Cheerleaders prior to the show, as you can see silicon and tight lycra are not part of the traditional Provencal outfit.

Clip 2 de la course Camarguaise.